arts plastiques Culture

|| EXPO || « Un Abécédaire pour La Louvière » et le « XXIème prix de la gravure »


Le Centre de la Gravure et de l’Image imprimée
de La Louvière nous a proposé durant plusieurs mois deux sublimes expositions intitulées « Un abécédaire pour La Louvière » et le « XXIème prix de la gravure ». Celles-ci ont pris fin ce 6 janvier 2013. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’y faire un tour, en voici un bref reportage. 
 

Un abécédaire pour La Louvière

« Un abécédaire pour La Louvière » est une exposition sur le surréalisme belge, disposée sur deux étages et qui a été créée dans le cadre de La Louvière Métropole Culture 2012. 
Le commissaire de cette exposition n’est autre que Xavier Canonne, directeur du Musée de la Photographie de Charleroi. 

 

Capture d’écran 2014-09-08 à 21.11.55
 
– Qu’est-ce que le surréalisme ? 
 
Petit rappel. Souvenez-vous, le surréalisme est un mouvement artistique, à la base littéraire, qui a vu le jour en 1924. Le très célèbre André Breton en est le chef de file. 
Ce mouvement avant-gardiste s’est créé entre les deux guerres mondiales et est la continuité du mouvement Dada.
Le surréalisme propose un art émanant de l’inconscient, où le rêve, l’érotisme et l’automatisme se côtoient. En effet, les artistes de ce mouvement se sont principalement inspirés de Freud, de l’art naïf, primitif et des aliénés. Ils ne voulaient pas que leur art réponde à des critères esthétiques et moraux. L’art ne devait pas être contrôlé par la raison. Les théories du surréalisme sont expliquées dans des manifestes, et des revues voyaient également régulièrement le jour. 
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.12.02
André BRETON, Qu’est-ce que le surréalisme?, 1934

– Le Surréalisme et la Belgique

 
La Belgique a connu deux groupes surréalistes: à Bruxelles avec notamment Renée Magritte et Paul Nougé, et à Haine-Saint-Paul, avec Achille Chavée et Fernand Dumont, composant le groupe « Rupture ». Ce dernier s’est par la suite dissous et reformé en se faisant appeler « Groupe surréaliste du Hainaut ».
 
– Le surréalisme et La Louvière
 
En 1935, La Louvière est devenue l’une des premières villes surréalistes belges, en dehors des capitales. Elle a accueilli, en octobre de cette même année, une Exposition Surréaliste qui n’a malheureusement connu aucun succès. 
Autrefois, La Louvière était à tort appelée la « seconde capitale du surréalisme », ayant connu une activité artistique intense, mais seulement durant une courte période.
Cependant, Achille Chavée a continué d’y entretenir un climat intellectuel et littéraire grâce à la création du Daily-Bûl, qui par ailleurs est toujours en activité aujourd’hui.
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.32.53
Hélène LOCOGE, Portrait d’Achille Chavée, 1957
La ville de La Louvière fait partie du Hainaut, une province de Belgique, qui était à l’époque considérée comme une terre surréaliste. Pourquoi les gens lui ont donné cette appellation? Tout simplement parce que beaucoup de surréalistes y ont vu le jour et parce que c’est là que le seul groupe surréaliste régional a été fondé, en dehors des capitales. 

– L’exposition
 
Pour l’exposition « Un Abécédaire pour La Louvière », Le Centre de la Gravure et de l’Image imprimée a proposé aux spectateurs plus de 172 oeuvres et 162 documents surréalistes, provenant de trois collections importantes, comprenant celle de la Province du Hainaut, celle de la ville de La Louvière et celle du Centre de la Gravure et de l’Image imprimée.
 
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.32.58
Hélène LOCOGE, Portrait d’Achille Chavée, 1957
Ce dernier n’a pas uniquement sélectionné des gravures afin de représenter le mouvement surréaliste. Un bon point pour lui. 
En parcourant les salles, le spectateur a pu se confronter à divers médiums, tels que la sculpture, le collage, le dessin, la lithographie, la peinture, des films, ainsi que des revues et magazines littéraires, etc. 
Après tout, le surréalisme ne se résume pas à l’utilisation d’un seul médium. 
Par ailleurs, à l’époque, le médium et la technique importaient peu, du moment que la démarche de l’artiste permettait d’innover et de choquer le spectateur.
Le choix de cette diversité de médiums par le Centre de la Gravure a permis d’enrichir cette exposition, haute en couleurs, en richesses, en découvertes ou redécouvertes. 
Le public a pu se confronter aux oeuvres de grands noms du surréalisme tels que Salvador Dali et son canapé bouche, Magritte et ses peintures, Man Ray et son assemblage d’objets, Bury et ses lithographies, sérigraphies et sculptures, etc. 
Des oeuvres d’artistes moins connus du grand public étaient également présentes.
 
Tout au long de l’exposition, des bornes explicatives sur le mouvement surréaliste, sur ses différents groupes et son lien avec la Belgique ainsi qu’avec la ville de La Louvière ont accompagné le visiteur, offrant de précieuses explications aux néophytes. 
 
Concernant la disposition des oeuvres et la gestion de l’espace des deux salles, on peut dire que l’agencement était réussi, offrant un bon compromis entre les vitrines composées d’ouvrages, de magazines, de revues, et entre des oeuvres accrochées aux cimaises des murs du Centre de la Gravure et de l’Image imprimée. 
 
L’équipe de Belle&Belge a opéré pour vous une petite sélection d’oeuvres surréalistes qui ont principalement retenu notre attention.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Capture d’écran 2014-09-08 à 21.12.09
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.12.15
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.10
Salvador DALI, Bocca, 1970 Meret OPPENHEIM, Traccia
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.16
Man RAY, Compass, 1920-1975
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.21
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.28
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.34
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.40 Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.46
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.54
Marcel MARIËN et Léo DOHMEN, Grande baisse, 1962
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.14.59
Détail, Grande baisse
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.15.05
René MAGRITTE, In Memoriam Mac Sennett, 1936
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.15.21
Louis VAN DE SPIEGELE
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.15.28
Xavier CANONNE, Le fils cadet, 2005
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.15.34
Jane GRAVEROL, L’éternel retour, 1955
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.15.40
Pol BURY, Ponctuation, 1972
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.15.47
Marcel MARIEM, Le bordel imaginaire, 1974
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.15.53
Détail, Le bordel imaginaire
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.16.02
Joan MIRO, Exposition Miro au Casino de Knokke-le-Zoute, 1971

Capture d’écran 2014-09-08 à 21.19.26

Capture d’écran 2014-09-08 à 21.19.32
Enfin, si vous n’avez pas pu assister à cette fabuleuse exposition rassemblant des trésors de l’art surréaliste, le Centre de la Gravure et de l’Image imprimée propose un catalogue, préfacé par Fabienne Capot et dont les textes sont de Xavier Canonne, reprenant l’ensemble des oeuvres d’Un Abécédaire pour La Louvière.
Si vous êtes intéressés par ce catalogue, il en reste seulement quelques uns que vous pouvez commander en cliquant ICI . 

La XXIème édition du Prix de la Gravure

Le troisième étage du Centre de la Gravure et de l’Image imprimée était dédié au concours de « La  XXIème édition du Prix de la Gravure ».
 
44 artistes ont fait partie de cette exposition. 
Eric Delayen a été élu lauréat du prix de la Gravure par le jury.
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.21.07
Eric DELAYEN, Accident, Pluie, Brouillard, Incendie, 2009 © www.centredelagravure.be
Chez Belle&Belge, on a également adoré les oeuvres de certains autres candidats, qui méritent d’être mis plus en lumière, dont l’artiste Melanie Geray qui a obtenu une mention de la part du jury.
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.19.52
Melanie GERAY © Melanie Geray
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.20.00
Melanie GERAY, Amandine 3 Diamètre 10 cm, Manière Noire, 2011 © Melanie Geray
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.20.05
Melanie GERAY, Amandine Geray, Portrait Diametre 10 cm, Manière Noire, 2012  © Melanie Geray
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.20.11
Marine DOMEC, Météo Maritime
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.20.17
Olivier SONCK, En cas de danger, brisez la vie
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.20.22
Lucia BRU, Movidas
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.20.29 1
Benoît FELIX, Filfilfilfilfil
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.20.36
Isa MULS
Capture d’écran 2014-09-08 à 22.30.36
Sophie LANGOHR
Capture d’écran 2014-09-08 à 21.20.53
Pierre MOULIN, Villa
Si vous avez apprécié les oeuvres proposées par le Centre de la Gravure et de l’Image imprimée de La Louvière, on vous donne rendez-vous le 23 février 2013 pour l’exposition consacrée au grand maître David Lynch.

rédigé par La Rédac’ Chef 

 sa fiche de chroniqueuse (à venir)

 ses précédents articles

0 commentaire

  1. Anonymous a dit :

    Très interessant, a voir et a promouvoirContinue, succés au bout.J’ aime David Lynch alors j’ attend cette date avec impatience

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *