Culture

MUSIQUE | Le LOUD Festival a réveillé les fantômes du Botanique : nos 3 coups de coeur

Ce samedi 14 décembre, à l’occasion du LOUD Festival, les 5 finalistes du concours LOUD by Court-Circuit ainsi que The K., les grands vainqueurs du Concours Circuit Rock Dur 2011, ont fait trembler les murs de la Rotonde et de l’Orangerie du Botanique devant un panel de professionnels de la musique. 

Hungry Hollows (Rock/Stoner – Liège), Angakok (Doom métal – Liège), Ithilien (Folk métal – Louvain-la-Neuve), Coubiac (Rock – Bruxelles),  Khohd (Post-rock/métal – Liège) et The K. (rock noise – Liège) ont donc envahi le Botanique à l’occasion du LOUD Festival.
Durant la soirée, on a pu assister à des représentations très différentes les unes des autres devant un public de plus en plus nombreux. Cependant, on a surtout eu deux coups de coeur pour les groupes Hungry Hollows et  Khohd, mais on s’est également pris une jolie claque dans la figure avec les folk-métaleux-vikings de Ithilien, dont on va vous parler dans cet article.
 
Capture d’écran 2014-09-10 à 00.44.10

Le trio Hungry Hollows était déjà notre coup de coeur après avoir écouté ses deux EPs et jolie surprise, son live n’a fait que confirmer ce ressenti. Bien qu’encore très jeunes, les membres du groupe proposent une musique simple, efficace et qui envoie. Leur son est bien rock, stoner, lourd et grave, que ce soit tant au niveau de la voix du chanteur Sébastien B. qui est un réel atout, qu’au niveau de la basse d’Elliot S. Pendant toute la durée du concert, on eu envie de secouer la tête et de taper du pied pour battre la mesure en rythme avec les musiciens, surtout à l’écoute du titre Sheep qui est une vraie bombe. Sur scène, les trois garçons sont très professionnels et parfaitement en place. On ressent une bonne cohésion entre le guitariste, le bassiste et Antoine B., le batteur.
On ne peut passer à côté de la maturité impressionnante de leurs compositions et de leur set très sobre, qui laisse présager une bonne évolution musicale future. Hungry Hollows est un groupe à surveiller de très près et on ne peut que vous conseiller leurs deux EPs, dont le second est sorti cette année. N’hésitez également pas à aller voir les membres du groupe en live. Avec un peu de chance, vous pourrez voir le bassiste se jeter et rouler sur scène à la fin du set! Rock’n’roll attitude!

Capture d’écran 2014-09-10 à 00.44.16

Ensuite, vient Ithilien. Bien qu’un peu sceptiques en voyant les membres du groupe arriver sur scène, avec leur allure de vicking et leur costume en peaux de bêtes, on a été drôlement surpris par le show énergique livré par le groupe. Les musiciens ne tenaient pas en place un seul instant et ont littéralement mis le feu au public présent. Ils ont envoyé du gros son mi-métal, mi-folk-celtique. Une jolie découverte en la matière. On a également pu apprécier le mélange des instruments venant du monde du rock et du métal, avec Pierre Cherelle à la guitare et au chant guttural, Benjamin Delbar à la basse, Olivier Bogaert aux claviers et Jerry Winkelmans à la batterie avec double grosse caisse, et des instruments traditionnels celtiques et médiévaux comme la cornemuse flamande jouée par Geoffroy Dell’Aria, et la vieille roue par Sabrina, leur nouvelle recrue. Bref, pendant la durée de leur set, les musiciens nous ont transportés dans un autre âge, ce qui était à la fois inattendu et surprenant. Le groupe a fait preuve d’un grand professionnalisme et d’une énorme énergie positive contagieuse. La preuve, on est sortis de ce concert avec le sourire aux lèvres et les yeux écarquillés car oui, Ithiliennous en a mis plein les yeux et plein les oreilles. On sent par ailleurs que les musiciens sont habitués à jouer ensemble et qu’ils ont des années d’expérience derrière eux, puisque le groupe existe depuis 2005. Ithilienlivre donc au public, de façon spontanée et dynamique, des compositions très travaillées et professionnelles. Le groupe vient, par ailleurs, d’être signé par les maison de disque et société de distribution danoises Mighty Music et Target Distributionpour la sortie de son nouvel album « From Ashes to the Frozen Land » que vous pouvez retrouver sur le site officiel. On ne peut que vous encourager à aller écouter les compositions du groupe et surtout, à aller le voir en live. On peut vous affirmer que vous n’en serez pas déçus!

Capture d’écran 2014-09-10 à 00.44.21Venons-en maintenant à Khohd, le groupe liégeois de post-rock-métal au lookrétro chic, qui nous a également fait voyager dans une toute autre dimension. Sur scène, on retrouve les élégants Olivier à la guitare, Christel à la basse et Fabian à la batterie, tout de noir et de blanc vêtus. Les musiciens ont choisi de faire de la musique principalement instrumentale bien qu’une bande sonscandant par moment quelques phrases étranges soit diffusée. Au centre de la scène se trouve un écran sur lequel sont projetés des séquences vidéos également en noir et blanc, un brin vintages et surréalistes. Bref, un bon choix de mise en scène apportant au groupe une identité très intéressante.

Khohd est un trio qui claque bien, proposant un post-rock-métal aux cassures rythmiques rappelant immanquablement le mythique groupe Tool. Les compositions sont surprenantes, spontanées mais également paradoxalement réfléchies et déstructurées. Tout au long du concert, les musiciens restent statiques, concentrés sur leurs instruments, à l’allure de mannequins de cire faisant partie des éléments du décor. On dirait qu’ils sont là uniquement pour servir la musique et pour donner une autre dimension aux petits films projetés. Un concept intéressant, réfléchi, emprunt d’une grande classe. 
Khohd est donc un groupe atypique comme on aimerait en voir plus souvent, que l’on vous conseille d’écouter et de voir en concert. Les musiciens ont également enregistré leur premier EP cette année, que vous pourrez retrouver sur leur site officiel. On a hâte de suivre l’évolution de ce trio hors du temps et des conventions. 

Enfin, ce LOUD Festival n’est pas une finalité en soi clôturant le concours LOUD by Court-Circuit. En effet, une tournée nationale et internationale, qui s’appellera LOUD TOURva se mettre en place avec ces cinq groupes finalistes et se déroulera entre avril et septembre 2014. Ce sera pour vous l’occasion de (re)découvrir et de venir applaudir Hungry Hollows,Angakok,IthilienCoubiacet Khohd. Un beau projet pour cette nouvelle année qui approche à grands pas. 

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *