arts plastiques Culture

|| EXPO || « Expo x3 », une exposition temporaire actuelle au musée Ianchelevici

« Expo x3 » est une exposition temporaire qui se déroule depuis le 26 janvier 2013 au musée Ianchelevici à La Louvière. Trois artistes réinterprètent à leur façon l’univers du sculpteur Idel Ianchelevici: Eric Croes, David de Tscharner et Florence Doléac.  Le Mag’ Belle&Belge s’est rendu à cette exposition dans le but de vous montrer les visions contemporaines de ces trois artistes sur les oeuvres passées du sculpteur.

« Expo x3 » est une exposition qui investit durant deux mois le premier étage du musée Ianchelevici de la ville de La Louvière. Les oeuvres des trois artistes sélectionnés remplissent ce grand espace aux diverses pièces, de façon plutôt aérée. De ce fait, cette exposition peut alors être perçue par le visiteur comme délassante. 

En effet, pour cette exposition, chaque artiste s’est vu attribuer une ou plusieurs pièces afin de mettre en valeur son travail. Les oeuvres y respirent.

Eric Croes

Eric Croes est un artiste pluridisciplinaire, né à La Louvière en 1978. Il vit et travaille à Bruxelles. Son travail se caractérise en général par des notes très colorées. En effet, il maîtrise le paradoxal en apposant des stickers colorés et kitschs sur des sujets parfois plus délicats et douloureux. 
Pour « Expo x3 », l’artiste se base sur le catalogue du musée, dont les pages sont en noir et blanc. Il y colle donc ses précieux stickers qu’il collectionne depuis des années, formant des agglomérats et des réseaux colorés. Il y mélange également des images prises dans de vieux numéros du National Georgraphic, ou encore dans sa réserve de vieux papiers et de magazines en tout genre. C’est à travers cette démarche artistique qu’Eric Croes présente au visiteur la rencontre du passé et du présent. 
Capture d’écran 2014-09-09 à 11.54.53
Eric CROES
Capture d’écran 2014-09-09 à 12.26.38
Eric CROES
Capture d’écran 2014-09-09 à 12.26.43
Eric CROES

Enfin, une autre partie du travail d’Eric Croes présenté lors de cette « Expo x3 » concerne des panneaux de bois peints représentant des scènes découpées. Le format peut éventuellement faire penser à celui d’un vinyle, qu’on aurait alors agrandi. Ces images sont des agrandissements d’aquarelles réalisées par l’artiste, en Suisse, l’année précédente. 

On retrouve dans ces travaux présentés les thèmes de prédilections d’Eric Croes, qui sont les montagnes, les ours, les animaux, les sportifs, etc. Certains des éléments des productions originelles de l’artiste disparaissent et sont remplacés par des sculptures de Idel Ianchelevici, cette fois peintes. Le sculpteur belgo-roumain rentre alors dans le monde d’aujourd’hui et tout en couleur d’Eric Croes. Leurs univers fusionnent. Un joli lien entre le passé et le présent se crée encore une fois. 

Capture d’écran 2014-09-09 à 12.26.51
Eric CROES
Capture d’écran 2014-09-09 à 12.26.55
Eric CROES
David de Tscharner

David de Tscharner est quant à lui un artiste né en Lausanne, en 1979. Il vit et travaille également à Bruxelles. Pour cette exposition, l’artiste a en partie exposé ses oeuvres dans l’étroit et long couloir de l’étage du musée.
David de Tscharner s’est lui aussi penché sur le catalogue du musée Ianchelevici. Sa démarche est cependant différente. L’artiste recouvre les différentes pages de feutre et de peinture dans le but de mettre en évidence des détails précis des sculptures de Ianchelevici. 
L’artiste expose donc une série composée de vingt-et-une planches placées sous vitre, qui s’intitule « L’Appel »
Capture d’écran 2014-09-09 à 11.56.16
David DE TSCHARNER
Capture d’écran 2014-09-09 à 12.27.08
David DE TSCHARNER
Capture d’écran 2014-09-09 à 12.27.02
David DE TSCHARNER
David propose également aux visiteurs trois vitrines à l’intérieur desquelles sont présentées sur un fond coloré des sculptures cassées, découvertes dans les caves dudit musée.
Le but de cette démarche est aussi de mettre en évidence un détail d’une sculpture, auquel on ne prêterait pas attention dans sa globalité. David de Tscharner cherche à faire apparaitre l’invisible aux yeux des visiteurs.
Capture d’écran 2014-09-09 à 12.29.10
David DE TSCHARNER

Florence Doléac


Florence Doléac est la troisième artiste à faire partie de l’« Expo x3 »
Cette artiste est née à Toulouse en 1968. Elle vit et travaille à Paris et en Bretagne.
Dans le cadre de cette exposition, elle a réalisé un film muet, mettant en scène deux femmes nues, reproduisant des poses à la manière de Idel Ianchelevici, à l’aide d’un gros bloc en mousse blanc. Celui-ci représente en réalité le bloc de pierre grâce auquel le sculpteur réalisait auparavant ses oeuvres. Cela rappelle ainsi ses sculptures dont les personnages se fondent dans la masse du bloc de pierre, ne formant alors parfois plus qu’un parallélépipède.
Dans ce film muet, les visiteurs peuvent y voir la préparation des poses des modèles, leurs entrées et leurs sorties de scène, avant qu’elles n’entament une nouvelle pose. On rentre ainsi en quelque sorte dans l’atelier de l’artiste et dans son intimité la plus totale au moment de son processus de création.
Ce film est projeté dans une salle noire avec une sélection de sculptures de références disposées aux alentours.
Le travail vidéo de Florence Doléac est empli de poésie. A l’instar des deux précédents artistes, cette femme remet au goût du jour le travail passé d’Idel Ianchelevici.
Capture d’écran 2014-09-09 à 11.57.19
Florence DOLEAC
Capture d’écran 2014-09-09 à 12.29.16
Florence DOLEAC
Capture d’écran 2014-09-09 à 11.57.41
Florence DOLEAC

Finalement, « Expo x3 » offre aux visiteurs une jolie exposition remettant au goût du jour le travail du sculpteur Idel Ianchelevici. Chacun de ces trois artistes se l’approprie et le réinterprète à sa manière. La plupart des travaux présentés sont plutôt épurés. On assiste soit à une fusion des travaux du sculpteur et d’Eric Croes avec la démarche de ce dernier, soit à une mise en évidence de l’oeuvre de Ianchelevici avec David de Tscharner, soit aux sculptures de l’artiste belgo-roumain qui prennent soudainement vie avec Florence Doléac.

Chez Belle&Belge, on a aimé chacune des réinterprétations des trois artistes, bien qu’on ait une préférence pour le travail de Florence Doléac. L’artiste propose de rentrer dans ce processus intimiste d’une préparation à la création. On assiste alors à des sculptures qui prennent vie et des modèles vivants qui deviennent des sculptures. Joli concept.
Il vous reste la possibilité de découvrir « Expo x3 » et de vous en faire votre propre opinion en vous rendant à l’étage du musée Ianchelevici de la ville de La Louvière, jusqu’au 17 mars 2013. Vous pourrez alors également visiter le rez-de-chaussée du musée, afin de découvrir la collection permanente qui comprend de nombreuses sculptures de l’artiste Idel Ianchelevici. 


 

rédigé par La Rédac’ Chef 

 sa fiche de chroniqueuse (à venir)

 ses précédents articles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *